L'Abeille Enchantée

“L'apiculteur est celui qui suit le printemps, toute la saison jusqu’à l’été” - Armand Lanoux

 

Aujourd’hui nous partons à la rencontre de Roselle et Kien Vermel. Ce sont des apiculteurs mais également des vignerons. Ils ont deux exploitations agricoles, l’Abeille Enchantée et le Coteau Vermel. 

 

abeille



Ils avaient une vie complètement différente avant de commencer cette aventure. Roselle était assistante commerciale et à la suite de son congé maternité, elle a décidé de changer de vie. Elle a toujours eu envie de devenir sa propre patronne et faire quelque chose d’agricole mais elle ne savait pas quoi. C’est lorsqu’elle a regardé un reportage sur une apicultrice passionnée qu’elle a su ce qu’elle voulait faire. Elle s’est alors renseignée auprès d’un apiculteur pour apprendre auprès de lui et elle a eu la chance de travailler pendant 4 mois à l’USAR (Union Syndicale Apicole du Roussillon) en tant que secrétaire. Elle a ainsi découvert le métier d’animatrice apicole, a rencontré de nombreux apiculteurs et s’est confortée dans l’idée qu’elle voulait en faire son métier et un univers s’est ouvert à elle. A la suite de ces 4 mois, elle a suivi une formation pour s’installer en tant que chef d’exploitation. Cela, lui a permis d’allier l’aspect théorique et pratique, elle avait alors deux ambitions, celle de devenir apicultrice mais également celle de devenir vigneronne. 

Du miel 0 km

En 2010, elle avait repéré un terrain de vignes de 8 hectares et c’est en 2011 qu’elle et son mari décident de l'acheter, en même temps que l’achat des premières ruches. Le temps de monter leur projet et de trouver les financements, le couple se lance réellement en 2012. Après avoir commencé avec quelques ruches ils en comptent aujourd’hui environ 250 sur tout le territoire des Pyrénées-Orientales. Roselle nous a appris que “l'apiculteur est celui qui suit le printemps, toute la saison jusqu’à l’été” (Armand Lanoux). Avec comme objectif de suivre les fleurs elle déplace ses ruches en fonction de l'avancée du printemps, elle va alors monter de plus en plus haut en altitude pour arriver à plus de 2 000 mètres d’altitude dans le Fenouillèdes. Elle va produire une dizaine de miels différents dans les Corbières et dans les Albères, aux alentours d'Argelès, Banyuls ou encore Sorède. Elle produit également un miel qu’elle appelle le miel 0 km, puisque les ruches sont à Saint-Cyprien, le miel est mis en pot à Saint-Cyprien, puis vendu à Saint-Cyprien. 

Petite info : Aujourd’hui, elle n’achète plus les essaims d’abeilles, elle les produit elle-même. C’est de l’élevage de reine d’abeille, le principe est de faire croire à la ruche qu’elle n’a plus de reine, de cette façon, on greffe dans des alvéoles de reine (plus grande que les abeilles ouvrières) une larve de moins de 3 jours, ensuite, les abeilles les prennent en charge, les nourrissent à la gelée royale et elles en font des reines. Roselle considère qu’elle réalise de l’apiculture douce, elle prend uniquement le miel qui se situe dans les greniers à miel et pas dans les ruches pour les laisser aux abeilles. Elle considère que c’est un partenariat avec les abeilles et c’est pourquoi ces dernières sont libres et peuvent partir à tout moment. 

 

abeille



Un vin nature

Du côté de la vigne ils sont certifiés BIO, ils travaillent sans pesticides chimiques, sans herbicides et utilisent des produits certifiés BIO pour traiter les maladies des vignes (cuivre et soufre). Cependant, ils n’ont pas de cave et travaillent en prestation de service chez un autre vigneron qui lui n’est pas certifié BIO (c’est pourquoi il n’y a pas l’étiquette BIO sur leur bouteille). Leur vin est dit “nature” puisqu’il est fait de façon artisanale. Le potentiel naturel du raisin va être exploité, il n’y a pas d’ajout de sulfite ou de levure chimique. Ce sont les levures naturellement présentes dans le jus de raisin qui vont travailler, ainsi que celles qui sont contenues dans l’air, produisant alors un vin unique et non standardisé. 

Pour le moment, le couple n’organise pas de visite de leurs exploitations, étant seulement deux. Ils ont cependant pour objectif dans les années à venir de créer une association afin de partager leur passion.

 

abeille


Si Roselle devait nous fournir un mot concernant son exploitation, ce serait “artisanal”. Que ce soit pour le vin et le miel, tout est fait à la main de façon artisanale. Pour le vin, cela passe par la récolte, la taille et la mise en bouteille. Elle produit un vin blanc avec la Malvoisie de Roussillon, un vieux cépage catalan qui avait plus ou moins disparu, c’est un vin blanc typique, pas comme les autres. Pour ce qui est des miels, ils ne sont pas mélangés entre eux, ni réchauffés, ce sont des miels de crus, le reflet d’un terroir. 

Ce n’est pas un métier facile, il est même plutôt imprévisible. En 2019 et 2020, ils ont connu des difficultés quant à leur récolte. Cette saison semble bien commencer mais n'hésitez pas à les soutenir. Venez les retrouver sur les 4 marchés de la saison de Saint-Cyprien. Quand les récoltes seront bonnes, vous pourrez également les retrouver à la boutique de l’Office de Tourisme de Saint-Cyprien, et ils sont présents toute l’année au marché SlowFood à Elne. Pour plus de renseignements vous pouvez les joindre au 06 67 35 27 01 ou sur leur Facebook « L’Abeille Enchantée ».

 

 

en Saint-Cyprien
Descubrir también...

Consommez local

Partez pour une promenade gourmande Toute l’année, et particulièrement pendant la saison estivale, Saint-Cyprien met en valeur les étals des producteurs locaux